Noël gourmand

La dégustation, étape essentielle pour s’assurer de la qualité d’un produit.

Le mercredi 4 décembre, nous, étudiants de STA-PAB 1, avons réalisé différents produits à la PFT (plateforme technologique). Les fêtes de Noël approchant, nous avons fait des pains d’épice, des mendiants et de la confiture de figues. Ce jour-là, nous étions accompagnés d’un lycéen venu découvrir notre formation.

Problématiques et tests

Arrivés à la PFT, nous nous sommes séparés en groupes afin d’être plus efficace. Au cours de notre transformation, nous avons pu rencontrer différentes problématiques comme notre première étape qui était de mélanger le miel et la farine. En effet, les matières étant sèches, il était difficile d’homogénéiser l’ensemble. Résultat : la pâte était épaisse et dure, ce qui a failli nous coûter un fouet manuel. Ensuite, nous avons rajouté les œufs et le lait afin que la pâte se liquéfie davantage. Avant la cuisson, plusieurs essais ont été réalisés sur le produit pain d’épices, notamment pour s’assurer de la quantité idéale de pâte à mettre dans les moules, mais aussi de la température de cuisson et du choix de l’emballage le plus adapté.

Le groupe confiture de figues et stérilisation des verrines.

Les confitures de figues, quant à elles, ont été un échec car nous avons contrôlé le temps de cuisson « à l’œil » et au même moment nous avons dû nous occuper de la stérilisation ce qui a retardé le conditionnement du produit et qui a entraîné la solidification et la surcuisson du produit.

Comprendre la réaction des papilles lorsque l’on associe le chocolat à des fruits secs.

La rigueur était de mise pour la confection des mendiants. En effet, leur forme ronde doit être régulière tout comme la quantité de garniture (noix et raisins) qui devait être posée avant le refroidissement total du chocolat. Le conditionnement de ce produit a été assez compliqué en raison de la fragilité des palets de chocolat.

Choix responsables

Notre but est de travailler avec producteurs locaux (miel de Helette, farine de Beguios, lait de la vallée des Aldudes) mais aussi d’utiliser le plus possible des matières premières issues de l’agriculture biologique, comme le sucre et les épices. Tous ces avantages nous permettent de développer la région mais aussi de rassurer le client sur l’origine et la méthode de production des aliments achetés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :